Raynald Morand - Comptabilité et impôt | Comptable à St-Jérôme | Tenue de livre | Démarrage d'Entreprise | Particuliers et Corporations

Courriel: raynaldmorand@videotron.ca Télécopieur: 450-304-0708 Téléphone: 450-569-1813

Raynald Morand - Faites confiance à notre équipe

Les REER et les CELI

Plusieurs personnes se posent la question à savoir lequel de ces deux types de placement est le plus performant. En effet, comme il existe de nombreuses similarités, il peut être difficile de bien distinguer les avantages de l’un par rapport à l’autre.

Commençons par regarder leurs similarités.

  • Ce sont des régimes enregistrés et gérés par le gouvernement fédéral.
  • Ils peuvent inclure des placements semblables donc on obtient des rendements similaires.
  • Ils ont des plafonds de cotisations annuels. Ils génèrent, également, une pénalité fiscale pour cotisation excédentaire.
  • Les maximums cotisables sont indexés annuellement.
  • Ils sont d’excellents moyens d’épargne mais avec des buts qui peuvent être différents.
  • Les intérêts générés sont à l’abri de l’impôt.
  • Les intérêts sur les sommes empruntés pour les acquérir ne sont pas déductibles.
  • Les cotisations inutilisées s’accumulent d’année en année et on peut les acheter d’un coup si on le désire.
  • Au décès, l’argent est transféré, sans imposition, à un héritier désigné comme dans le cas d’un roulement au conjoint ou à un enfant mineur ou handicapé.
  • Certains calculs prouvent qu’une fois l’impôt payé sur un REER encaissé, le rendement de l’argent sera le même tout dépend de l’utilisation que l’on fait du crédit d’impôt associé au REER.

Passons maintenant au niveau des différences :

Les REER sont de puissants outils de planification fiscale autant pour les crédits d’impôts qu’ils apportent que pour le montant accumulé dont on dispose à la retraite. Les CELI ne présentent pas les mêmes avantages, par contre, celui-ci jouit d’une polyvalence que les REER ne possèdent pas.

Résumons les principales caractéristiques du REER :

  • Pour les gens qui n’ont pas de fond de pension, le maximum cotisable au REER (21 000$ en 2009) est supérieur à celui du CELI (5 000$ en 2009).
  • Il génère un crédit d’impôt qu’on peut utiliser de différentes façons (remboursement d’un emprunt REER, achat de REER pour l’année en cours, achat d’un CELI, etc.).
  • On ne peut cotiser que si l’on a un revenu gagné.
  • Les cotisations cessent à la fin de l’année de notre 71e anniversaire. On doit ensuite le convertir en FERR ou en rente.
  • Il est considéré comme de l’impôt différé. Chaque somme retirée sera imposée mais également fera partie de notre revenu annuel.
  • On ne retrouve que quelques situations où on peut effectuer des retraits non-pénalisés.
  • Les retraits REER ont une incidence sur l’admissibilité aux prestations et aux crédits gouvernementaux qui sont déterminés soit le revenu personnel ou familial.
  • Ils constituent une excellente façon d’épargner pour la retraite.
  • On peut faire réduire les déductions prélevées sur notre salaire selon le montant de REER qu’on achète.

Voyons les caractéristiques du CELI :

  • Ils ne sont pas déductibles du revenu imposable.
  • On peut retirer, à tout moment, des sommes sans qu’elles soient imposées et peu importe la raison (voyage, achat personnel, mise de fond, etc.).
  • On peut cotiser à partir de l’âge de 18 ans.
  • Il n’est pas nécessaire d’avoir un revenu gagné pour cotiser.
  • Nos objectifs d’épargne peuvent être diversifiés.
  • Les retraits n’ont aucune incidence sur l’admissibilité aux prestations et aux crédits gouvernementaux qui sont déterminés soit le revenu personnel ou familial.
  • Les actifs d’un CELI peuvent être fournis en garantie d’un emprunt.
  • Vous pouvez cotiser au CELI du conjoint sans vous soucier des règles d’attribution du revenu.
  • Il devient un outil de planification financière intéressant car on peut y mettre nos placements qui génèrent les revenus les plus lourdement imposés.

En conclusion :

Le CELI se veut un nouvel instrument de placement avantageux qui peut vous aider à atteindre vos objectifs financiers à court et à long terme. Le REER constitue encore la façon la plus efficace d’épargner pour la retraite.

La question n’est pas de savoir quelle option est la meilleure. Ce sont deux excellentes façons d’épargner. Les avantages que vous en tirerez dépendront de l’utilisation que vous prévoyez faire de vos épargnes.